lundi 2 janvier 2017

Bilan 2016


Et c'est reparti! Une année s'achève et laisse place à la suivante. Une banalité sans doute mais comme il faut marquer le pas de temps et temps, c'est toujours un moment particulier pour regarder un peu en arrière... et encore plus devant. D'année en année j'ai l'impression de me répéter quand je dis que je n'ai malheureusement eu guère d'opportunités de pratiquer le jeu d'histoire mais cela est particulièrement vrai pour 2016 puisque je dénombre en tout et pour tout trois parties de wargames (Triumph & Tragedy, Friedrich, Far East War 1592 et une initiation à Enemy Action: Ardennes) et quelques unes de warteaux (Race to Berlin, Quartermaster General, Days of Ire: Budapest 1956 et plusieurs de 13 Days: The Cuban Missile Crisis et Black Orchestra). Cela ne veut pas dire non plus que je n'ai pas joué. Pas du tout en fait car avec près de 240 parties cette année, je n'ai pas à me plaindre! Reste que le jeu d'histoire y est peu présent, pour les sempiternelles raisons de goûts, temps et calendrier. Donc bilan en sachant cela.

Bien que sorti et acheté en 2015, je n'ai eu l'occasion de découvrir ce Race to Berlin qu'en début 2016. Vraiment une excellente surprise et ce jeu reste parmi les tous meilleurs découverts cette année. N'hésitez pas à vous le procurer si vous avez la chance de tomber dessus (ce qui n'est pas évident). Pour rappel vous trouverez la VF des règles made in Dimicatio et vous pouvez (re)lire mes impressions ICI.



Sans chercher à faire un classement, voici le jeu que je considère comme une autre très belle surprise et un vrai coup de cœur. Vous pourrez (re)lire ICI pourquoi. Je confirme tout le bien que j'en pense après quelques autres parties: mon jeu préféré avec la mécanique de Twilight Struggle. Comme quoi Kickstarter peut amener de très belles choses.
On continue avec les jeux qui m'ont donner bien du plaisir en 2016: Far East War 1592.  Là aussi un Kickstarter qui remplit pleinement ses fonctions et un jeu qui remplit ses promesses. Une seule partie au compteur pour le moment (ce sera pour le prochain article) mais j'ai vraiment beaucoup aimé. De plus le matériel est vraiment somptueux et le thème tellement exotique. La présentation ICI.


Joué en tout début d'année 2016, il s'agit de l'un des gros cartons de GMT Games cette année. Une seconde édition a même vu le jour entre temps. Un jeu fort agréable mais finalement assez compliqué à mettre en place puisqu’à 3 joueurs et une durée de partie plutôt longue, à une époque où je n'arrive que trop peu à me libérer une journée complète pour jouer à ce genre de jeu. Il reste une bonne envie d'y retourner.




Black Orchestra et Days of Ire: Budapest 1956. Deux jeux que je classe ensemble. Deux très bons jeux de plateau à la saveur historique remarquable. Le premier, plus facile à appréhender, a plus aisément trouvé son public mais le second ne démérite nullement et j'espère y rejouer souvent.
Deux exemples que le jeu d'histoire peut aussi se décliner brillamment en version plateau avec succès.

Et donc en dehors des jeux d'histoire me diront les quelques uns d'entre vous intéressés par la chose?

Sponsio. Un jeu de plis malin et totalement cérébral. Les mauvaises mains n'existent pas puisque vous devez choisir vos façons de gagner à chaque tour. Par l'auteur de l'excellent Hack Trick, le jeu est sorti en français entre temps. Excellent dans son genre.

Pour rester dans le jeu de cartes malin: Multiuniversum. Des illustrations magnifiques, un système bien huilé de collections de cartes, une extension Cthulhu (et oui!) et des parties assez tendues. Je valide.

Continuons avec les jeux de cartes. Peut-être moins original dans ses mécaniques mais excellent de par son thème. Là aussi de très belles illustrations (quoiqu'un peu sombres) pour un jeu où les coups tordus pleuvent. Pas encore assez joué pour avoir une opinion bien forgée sur celui-là mais j'ai apprécié ma tentative.

On en finit avec les jeux de cartes! Freak Shop, jeu de collections de cartes là aussi très malin et très facile d'accès. Ok si le créateur du jeu n'était pas un ami, pas sûr que je l'aurais essayé. Et c'est là où je me dis que j'ai tord de le penser car il s'agit vraiment d'une réussite ludique qu'il faut essayer pour être convaincu. Comme quoi, une bonne raison de sortir de ses sentiers ne fait  pas de mal.




Bon, là commence le drame. Oui, j'aime la mécanique de Pandemic, ce n'est plus un secret. Oui j'aime Lovecraft. Oui j'en ai assez des déclinaisons ad nauseam des jeux tentaculaires. N'empêche que j'ai craqué. Et que j'ai bien fait. Une très belle adaptation du système au pays des Grands Anciens. Fort de ce Règne de Cthulhu  j'avais exprès fait l'impasse sur cette déclinaison ibérique, même pendant Essen. J'ai malheureusement eu l'occasion d'y jouer. Et voilà, le drame annoncé, il est dans mes étagères. Là aussi une excellente nouvelle formule pour les fans.

Un œil sur les jeux d'histoire de l'année rassemblés
Voilà donc pour cette année 2016 et son lot de nouveaux jeux (jouées ou pas). Mes prochaines envies: découvrir Hands in the Sea et Moscow'41, rejouer aux autres, attendre les prochains. N'ayant pas beaucoup de jeux dans le viseur pour 2017 je crois que je vais me laisser bercer par les annonces de sorties, précommandes et autres Kickstarter qui ne manqueront pas d'offrir leurs lots de bonne surprise.
Je vais vraiment tenter de trouver le temps/les joueurs/les occasions de pratiquer plus assidument le jeu d'histoire qui me manque beaucoup. Voilà, la résolution (et ce sera la seule!) pour cette nouvelle année.

Au plaisir de vous lire, écouter, rencontrer pendant cette nouvelle année qui débute amis lecteurs de Dimicatio!

En attendant, et puisqu'il n'y a pas que le jeu dans la vie (si, si :-p), je laisse le soin à ceux qui le font mieux que moi de vous souhaiter une belle et magnifique année:


A très vite,
Arnaud

3 commentaires:

Berger Steve a dit…

Très intéressant. Merci.
Et je me redis qu il faudrait que je trouve ce race to Berlin

Arnaud Moyon a dit…

Steve: si je tombe sur une boîte à vendre je poste ca ici ou sur le Facebook de dimicatio. Sinon il y a peut-être moyen de négocier le prix d'une occasion sur BGG...

Berger Steve a dit…

Merci pour ta réponse, Arnaud.
Sur Facebook, je n y vais pas. Mais si tu vois ça quelque part, n hésite pas à me faire signe. Merci